Vocabulaire - Intégration et Solidarité

Intégration et Solidarité

1ère partie : La cohésion sociale et les instances d’intégration

Lien social : C’est l’ensemble des liens culturels, sociologiques et culturels qui relient des individus entre eux dans leur vie quotidienne et qui assure la cohésion sociale. Culturel (= habitus, langage…), Sociologique (= liens parents/enfants, prof/élèves…), Eco (rappot marchand). Il permet le processus d’intégration social.

Intégration sociale : C’est un processus qui permet aux membres d’une même société de partager les mêmes valeurs, les mêmes croyances, les mêmes cultures. Ce processus permet aux membres d’une même société de se sentir voués à des buts communs et d’être en interaction. Il est permis par les instances d’intégration ou de socialisation.

Régulation sociale : C’est l’existence d’un certain nombre de lois, de règles.

Mariage : Il est en France, monogamique et hétérosexuel, c’et une institutionnalisation source de devoirs et d’obligations.

Habitus : Ensemble des valeurs transmises par la famille (Bourdieu).

Pauvreté : C’st la situation dans laquelle des individus ou des groupes sociaux ne bénéficient pas bénéficie pas du minimum vitale dans une société. La pauvreté relative : c’est lorsqu’un individu ne peut  pas satisfaire ses besoins sociaux qui sont relatifs à un niveau de développement  de la société à un moment donné. La Pauvreté absolue : c’est lorsque un individu ne peut satisfaire ses besoins fondamentaux (loger/vêtir/nourrir)

Seuil de pauvreté : - 60% (européen),- 50% (France) du revenu médian par unité de consommation. Il est entre et13.4% de la pop en France.

Tx de pauvreté : nbrs pauvres/pop total

Exclusion : c’est la rupture du lien social avec une instance d’intégration ou toutes les instances. Elle a une dimension plus qualitative que la pauvreté.

 

Durkheim : De la division du travail

F. de Singly : La famille l’état des savoirs

Bourdieu/Passeron : Les Héritiers

f. Dubet : Ecole, Famille : le malentendu

Paugam : La société française et ses pauvres

D. Meda : Le travail, une valeur en voie de disparition ?

2ème partie : La protection sociale et solidarité collective

Protection sociale : Système qui s’est construit dans la 2nd moitié du 20ème siècle et qui vise à offrir une protection collective assurée par l’état pour faire face aux risques sociaux.

Risques sociaux : Les événements qui surviennent sans que l’individu n’est de prise sur eux et qui entraine une augmentation des dépenses (maladie/maternité/ accidents du W) ou une diminution des revenus (chômage/retraite).

Redistribution : Système autour duquel s’organise la protection sociale. L’état prélève de l’argent ss forme de prélèvements obligatoires (impôts, cotisations sociales, patronales) redistribuées sous forme de prestations sociales ou revenus de transferts.

Redistribution horizontale : actifs qui w pour inactifs, chômeurs

Redistribution verticale : Les plus riches pour les plus pauvres.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site