Correction de la dissertation : Quels sont les effets de la mondialisation sur l'emploi dans les pays industrialisés?

Quels sont les effets de la mondialisation sur l'emploi dans les pays industrialisés?

 

 

Définitions : mondialisation, emploi

 

Vocabulaire : délocalisation, IDE, chômage d'inadéquation, FTN, flexibilité, concurrence, compétitivité (prix et hors prix), filliales (ateliers, relais)

 

Auteurs : List (« protectionnisme éducateur »), Linder et Vernon (demande de différence), Krugman (La mondialisation n'est pas coupable : vertus et limites du libre échange), Smith, Ricardo, HOS, Sauvy (déversement)

 

Types de plans : Positif/négatif

 

I – La mondialisation crée du chômage pour les moins qualifiés et rend l'emploi plus flexible

  1. Quantitatif

    - Pour des entreprises dont l'objectif est l'amélioration de la compétitivité prix et qui sont attirées par des pays disposant du meilleur avantage comparatif (HOS) dans le coût de la main d'oeuvre. Ces entreprises délocalisent (soit par la création de filliales ateliers, soit par la sous-traitance) => destruction d'emploi dans le secteur industriel.

    - Les fusions-aquisitions (IDE) peuvent aussi détruire des emplois parce qu'il y a des doublons sur les postes.

    - La mondialisation crée selon Krugman un effet de concurrence qui fait disparaître les entreprises les moins compétitives et qui détruit de l'emploi. On est passé d'une DIT traditionnelle à une DIT de concurrence, ce qui fait que nos économies sont en concurrence directe avec les NPI.

  2. Qualitatif

    - La mondialisation nécessite de rendre son appareil productif le plus adaptable possible. Les entreprises doivent pouvoir ajuster leur quantité de main d'oeuvre en fonction de la conjoncture mondiale. Pour que les entreprises soient compétitives, elles utilisent des politiques de flexibilité quantitative externe qui créent de la précarité (Piore et Doeringer).

    - Les travailleurs doivent face à la mondialisation aquérir de nouvelles compétences et être plus polyvalents. Les moins qualifiés dans ce contexte de mondialisation ne trouvent pas d'emploi => chômage d'inadéquation.

 

II – La mondialisation a des effets positifs sur l'emplois, de manière directe et indirecte

  1. IDE entrants dans les pays industrialisés

    - Les entreprises cherchent à mettre en place des stratégies de compétitivité hors prix (structurelles, effet de diversification : Linder) Cela oriente les choix de localisation des IDE vers des pays qui offrent une main d'oeuvre qualifiée, des pôles d'inovation, d'excellence, un réseau de transports. Cela crée directement de l'emploi dans ces pays : de l'emploi qualifié.

  2. Les effets indirects

    - La délocalisation permet de gagner en compétitivité prix. Baisse des prix => augmentation du pouvoir d'achat (dépenses supplémentaires vers les services, Engel) => création d'emplois dans les services (moins victimes de la concurrence car moins délocalisables, Sauvy).

    - L'amélioration de la compétitivité prix permet d'augmenter les exportations, donc croissance et emplois.

    - La mondialisation, en créant de la croissance (Smith « avantage absolu », Ricardo « avantage comparatif »). Effet de diversification, de dimension, de concurrence (progrès technique) (Krugman) crée de la croissance et de l'emploi qualifié.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×