Correction de la dissertation : Pourquoi les nouvelles conditions de la croissance économique depuis le début des années 80 ont-elles nécessité un recours à la flexibilité?

Pourquoi les nouvelles conditions de la croissance économique depuis le début des années 80 ont-elles nécessité un recours à la flexibilité?

 

=> Flexibilité du travail et des chaines de production (répondre à une demande de plus en plus diversifiée)

 

- On a une croissance plus molle/atone, avec des cycles plus courts (cycles de Juglar). Les entreprises sont obligées de s'adapter à ces variations conjoncturelles, en faisant appel à la flexibilité (quantitatives externes et internes).

- La croissance économique est très dépendante de la mondialisation. Elle nous oblige à être compétitive. Compétitivité qualité (amélioration de la formation) ou prix, qui nécessite des gains de productivité (nouvelles méthodes de production : Toyotisme ; sous-traitance/externalisation), qui nécessite une baisse des coûts du travail (flexibilité du travail).

- La croissance est régulée par une demande aujourd'hui plus diversifiée. On a une croissance dont les normes de consommmation sont différentes de celles des années des 30 glorieuses. Les entreprises vont devoir s'adapter à cette modification de la demande.

 

 

I – Une croissance économique qui repose sur de nouvelles normes de consommation et qui implique une plus grande flexibilité des chaines de production et une meilleure adaptabilité de la main d'oeuvre (flexibilité fonctionnelle)

 

A.

  • saturation des marchés

  • demande de diversité et de qualité

  • pression du client

  • les modèles tayloristes, allant de la production à la demande ne sont plus adaptés, ils deviennent obsolètes ce qui nécessite d'adapter les chaines de production à cette nouvelle demande : Toyotisme, juste-à-temps, principes de Kaisen, 5 zéros

  • Doc.1

 

B.

  • Ces nouveaux modes de production nécessitent un changement au niveau des qualifications, des compétences. On demande aux salariés de savoir s'adapter, de savoir gérer des systèmes informatiques (la croissance s'appuie sur les NTIC). Ceci passe par la nécessaire mise en place d'une flexibilité fonctionnelle, d'une formation continue des salariés, d'une mobilité ds salariés

  • Doc.2, Doc.5

 

II – Une croissance molle dans un contexte plus mondialisé, plus libéral, nécessite le recours à la flexibilité quantitative et salariale

 

A.

  • La croissance économique est plus atone avec des cycles (de Juglar) plus courts, ce qui nécessite de nouvelles politiques de gestion des ressources humaines qui visent à adapter les quantités de main d'oeuvre aux variations de la conjoncture. Les entreprises font donc appel à de la flexibilité quantitative externe et à de la flexibilité quantitative interne (temps de travail, horaires)

  • Doc.3, Doc.4, Doc.6

 

B.

  • Dans un contexte plus mondialisé, la compétitivité est plus forte : les entreprises doivent réduire leurs coûts de production en faisant appel à de la sous-traitance, soit elles diminuent le coût du travail, flexibilité salariale (théorie néo-classique)

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site