Correction de la dissertation : Comment l'évolution de la classe ouvrière modifie-t-elle la conflictualité?

I – Le groupe ouvrier, qui a été au cœur du mouvement sociétal central jusqu'aux années 70, se transforme

 

A. Le groupe ouvrier comme acteur principal du conflit de classe Marxiste ...

 

  • Expliquer théorie Marxiste : classe en soi, classe pour soi, lutte des classes, « l'histoire de notre société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte des classes », rapport d'exploitation, rapport de domination, même place dans le processus de production

  • Conscience de classe, sentiment d'appartenance, identité, communauté de vie ouvrière : banlieue rouge, même appartenance politique (doc.1), lutte contre une autre classe. « Les ouvriers du temps de la classe ouvrière disposaient d'un ensemble de ressources culturelles et symboliques » (doc.2)

    => Groupe fortement mobilisable à travers la grève et un taux de syndicalisation extrêmement fort. Touraine qualifie d'ailleurs dans son ouvrage Sociologie des mouvements sociaux, le mouvement ouvrier comme le mouvement sociétal central. Revendications qui concernent les salaires, le partage de la valeur ajoutée, diminution du temps de travail

     

    B. … s'est transformé

 

  • Baisse de la CSP ouvrière, tertiarisation de l'économie. C'est la fin des grands bastions industriels et sidérurgiques

  • Hétérogénéisation de la classe ouvrière : le niveau de qualification est diversifié au sein même des ouvriers et par la même le niveau de vie. D'un côté une partie de la classe ouvrière s'intègre à la classe moyenne (Mendras, La seconde révolution française) et une autre partie qui se trouve dans une situation d'exclusion sociale. De plus en plus d'ouvriers travaillent dans le secteur des services et dans des PME

    => la conscience de classe et le sentiment d'appartenance (doc.1, diversité des votes politiques) sont de moins en moins forts (doc.4 : éclatement du groupe ouvrier ; doc.5)

 

II – Modification de la conflictualité

 

A. Baisse des conflits traditionnels

 

  • le groupe ouvrier est moins mobilisable : baisse du nombre de journées de grève individuelles (doc.6) et baisse du nombre (doc.3) d'adhésions aux syndicats (le chômage important chez les ouvriers pèse sur le calcul coût/avantage/risque de l'action collective de Olson). Ces ouvriers embourgeoisés ont adhéré à certaines valeurs de la classe moyenne.

 

B. Retour de la conflictualité autour du travail à partir du milieu des années 80

 

  • Défense des acquis sociaux

  • Mobilisations envers l'État

  • Conflits plus locaux, plus catégoriels

  • Formes qui varient : grèves perlées, séquestrations de patrons

  • Des coordinations qui viennent représenter les travailleurs

     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site